Jplafon.fr

 le monde de la nature

la photographie animalière

en quelques mots

– Photographier la nature sans être vu est le challenge de tout photographe animalier qui se veut respectueux de la nature. La photographie nature est une école de patience et de persévérance : comprendre le comportement de l’animal, savoir attendre l’animal, savoir attendre la bonne lumière, savoir attendre la bonne direction du vent. Savoir repartir sans avoir rien vu …

– La plus grande difficulté réside dans l’approche de l’espèce et cette approche ne peut se faire sans une bonne connaissance du sujet que l’on veut traiter.

– Malgré tout, aussi prudent que soit le photographe, celui ci doit être conscient des dérangements qu’il peut engendrer. Ce sont ces risques qui doivent être pensés avant toute sortie photographique. Risques qui ne doivent pas déranger l’espèce (nid, hiver, etc…) pour le simple plaisir d’une photo.

– Certaines approches, certaines préparations peuvent durer plusieurs semaines.

COPYRIGHT :

Jean Paul LAFON © 2020. All rights reserved. Utilisation numérique et/ou papier stictement interdite sans accord écrit de l'auteur.

Article L-122-4 du code de la propriété intellectuelle. Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite sans le consentement de l'auteur ou de ses ayant droit ou ayant cause est illicite.

quelques photos

choisies au hasard
Pour visionner d’autres photos, voir PORTFOLIO en haut et à droite dans le menu

qui suis-je ?

Je suis né en 1946 et suis originaire d’un tout petit village du Sud-Est de la Dordogne (Périgord Noir). La vie professionnelle m’a d’abord appelé à Paris puis par la suite à Limoges. Attiré depuis la jeunesse par la photo – mon premier achat de boitier date de 1968 – cette passion ne m’a jamais quitté. Après les photos de monuments Parisiens, le Limousin a renforcé ma période « paysages ». Malheureusement les déplacements professionnels devenaient trop envahissants pour poursuivre le type de photo qui me tenait vraiment à cœur.

Aujourd’hui à la retraite, la campagne Limousine et mon Périgord pour lequel j’ai gardé toute mon affection, m’ont naturellement conduit vers la nature, sans doute en fonction de mes origines terriennes.
Quel plaisir d’être à l’affût tôt le matin lorsque le jour se lève et que les cloches des églises environnantes retentissent une à une (je m’en sers d’ailleurs pour déterminer le sens du vent ! )

La joie de contempler et de comprendre, voilà le langage que me porte la nature. (Albert Einstein)